Index égalité femmes/hommes – un calcul incalculable ?

Notre article de septembre 2019 amorçait déjà le sujet l’égalité professionnelle entre Femmes et Hommes dans le Transport Routier et plus particulièrement au sein de BH développement. Voici maintenant le résultat tant attendu du calcul de l’index …

Principes et calcul de l’index

Conformément à la loi n°2018-771 du 5/09/18 et au décret n° 2019-15 du 08/01/19, les employeurs d’au moins 50 salariés sont tenus de mesurer un niveau de résultat au regard d’indicateurs relatifs aux écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et de le publier annuellement.

Ce calcul est établi selon plusieurs indicateurs tels que :

  • Les écarts de rémunération entre femmes et hommes, selon leurs tranches d’âges et leurs catégories socio-professionnelles (CSP) 40 points
  • Les écarts de taux d’augmentation individuelles de salaire, hors promotions entre les femmes et les hommes 20 points
  • Le pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé maternité 15 points
  • Le nombre de salarié.es du sexe sous-représenté dans les 10 plus hautes rémunérations 10 points

La somme des résultats obtenus par l’entreprise pour chacun de ces indicateurs donnent une note globale sur 100. C’est cette note que l’on appelle « l’index ». La loi impose à chaque employeur d’avoir une note minimale de 75/100.

Résultats du calcul de nos index…

Cependant, dès lors que le nombre maximum de points pouvant être obtenus au total est inférieur à 75, la note finale ne peut être calculée.

En l’occurrence, l’index de l’entreprise TBH ne peut être calculé car la note maximale pouvant être obtenue est de 50.

Aussi, l’index de l’entreprise Transports CHIPIER ne peut être calculé car la note maximale pouvant être obtenue est de 10.

Enfin, l’index de l’entreprise SJT sas est également incalculable dans la mesure où la note maximale ne pouvant être obtenue n’est que de 10.

…qui ne modifient pas notre engagement

Pour rappel, les entreprises TBH, SJT et Transports CHIPIER sont composées principalement de conductrices et conducteurs SPL, n’appartenant qu’à une seule CSP. De plus, il est de notoriété publique qu’il y a une surreprésentation des hommes dans ce métier. Ce sont ces spécificités qui ont obstrué le calcul de l’index pour les deux filiales.

Sans attendre la sortie d’outils plus adaptés à ces problématiques, le Groupe reste attentif et engagé pour ce combat, comme nous avions pu notamment l’écrire dans notre article de septembre 2019. Depuis, deux nouveaux accords « Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes » sont rentrés en vigueur dans nos sociétés, comportant diverses actions très précises qui seront menées tout au long de l’année 2020.

Cette préoccupation a par ailleurs mené nos équipes à réfléchir plus globalement sur la diversité & l’inclusion. Plus d’informations à venir …

Ligne de séparation